lundi 5 août 2013

Vampire academy, tome 5: Lien de l'esprit


Titre original: Spirit Bound

Auteur:  Richelle Mead
Broché: 447 pages
Editeur: Castelmore
Date de parution: 9 septembre 2011
Genre: young adult, fantastique

Résumé:
C'est l'heure de la remise des diplômes à l'académie et une nouvelle vie attend Rose et Lissa. Pourtant...
Pourtant, Rose ne parvient pas à oublier l'homme qu'elle aime. Elle aurait dû trouver la force de tuer le monstre qu'il est devenu. La prochaine fois qu'ils se rencontreront, il ne lui laissera pas le choix : il fera d'elle sa compagne d'immortalité, qu'elle le veuille ou non.
Mon avis:

Alors que cette saga avait plutôt bien commencée pour moi, le dernier tome m’avait déçue pour diverses raisons sur lesquelles je ne reviendrais pas.
Du coup, j’appréhendais un peu ce tome en me demandant si mon intérêt pour la saga allait redécoller et ça a été le cas. C’est une très bonne suite, à la hauteur des trois premiers tomes.

Ce tome est particulièrement important car il marque un tournant dans la vie de Rose. En effet, la fin de ses études approche et elle est enfin diplômée. En devenant une Dhampir, elle va pouvoir exercer les fonctions pour lesquelles elle est formée depuis de nombreuses années. Il reste néanmoins un point d’interrogation : quel Moroï va-t-elle protéger ?

Depuis le dernier tome, peu de changements ont eu lieu. Rose a enfin décidé de donner une chance à Adrian avec lequel elle se sent bien mais son ex-amant rode et la menace d’une nouvelle rencontre, pour ne pas dire attaque, se précise. Mais alors va-t-elle enfin se décider à tuer Dimitri ?
Rose doit aussi composer avec la présence de son père, toute nouvelle pour elle, et Abe va se révéler être d’une aide précieuse.

J’ai beaucoup aimé ce tome pour plusieurs raisons. Tout d’abord, on peut dire qu’il y a beaucoup d’action et un enchainement rapide des évènements. Contrairement au tome précédent, on ne s’ennuie pas et les rebondissements sont nombreux.
Et comme à son habitude, l’auteur nous réserve le meilleur pour la fin, si je puis dire, avec une situation délicate pour notre héroïne.

Au niveau des personnages, je crois que je ne changerais pas d’avis. En effet, Rose continue à m’agacer par moments à cause de son égoïsme et de son immaturité. Je n’arrive décidément pas à m’attacher à elle. Et c’est malheureusement la même chose pour Dimitri. Peu importe sa nature, je le trouve assez insipide et il ne me séduit toujours pas. C’est pour cela que le fait que Rose sorte avec Adrian ou pas me laisse froide, alors que d’habitude j’ai généralement un avis tranché sur la question en ce qui concerne les triangles amoureux.
Je continue donc à leur préférer Lissa et Christian. Lissa me semble être un personnage féminin beaucoup plus intéressant, et surtout prometteur pour la suite, que celui de Rose. Son couple avec Christian retient plus mon intérêt et j’aime voir leur relation évoluer. Une fois de plus, je regrette que ces deux personnages ne soient pas au premier plan. J’ai vraiment hâte de voir ce que l’auteur réserve à Lissa, en espérant ne pas être déçue.

Pour le reste, j’ai aimé que l’intrigue se centre plus sur l’organisation politique des Moroïs de part le fait que l’action se déroule pour beaucoup à la Cour. Cela change de l’univers scolaire de Saint-Vladimir et l’histoire gagne donc en maturité. Tout cela laisse supposer un dernier tome prometteur et riche en rebondissements, d’autant plus que certains évènements de ce tome n’ont pas encore trouvé leur dénouement.

En résumé, voilà un excellent tome où tous les ingrédients sont réunis pour donner un nouveau souffle à la saga après un tome 4 assez ennuyeux et décevant pour moi. Même si je n’accrocherais jamais au personnage de Rose, j’attends beaucoup du dénouement de cette saga dont j’apprécie l’univers. Rendez-vous donc pour le tome 6 !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire