vendredi 30 mars 2012

Suicide Island, tome 1


Titre original: Jisatsutou

Auteur: Kouji Mori
Broché: 224 pages
Editeur: Kazé éditions
Date de parution: 17 novembre 2011
Genre: Manga, bande dessinée, drame

Résumé:
"Si je ne peux pas mourir, je n'ai alors pas d'autre choix que de vivre".

Hospitalisé après une tentative de suicide, Sei se réveille sur une île coupée de la civilisation où la société japonaise exile les suicidaires récidivistes. Avec ses compagnons, tous plus fragiles et torturés les uns que les autres, il va devoir se battre pour survivre dans cet environnement hostile et trouver en lui-même la force de tenir bon, coûte que coûte.
Mon avis

Avant toute chose, je tiens à remercier Babelio dans le cadre de son opération Masse Critique et les éditions Kazé pour ce beau partenariat.

Une fois de plus, je m'aventure dans un domaine inconnu et une fois de plus le bilan est plutôt positif.
En effet, grâce à ce partenariat, je découvre un nouveau genre littéraire pour moi qu'est le manga. J'en connaissais l'existence bien entendu mais je n'avais jamais vraiment eu l'occasion de pouvoir en lire. 
Et voilà que cette lacune vient d'être réparée. Après tout, les partenariats sont l'occasion de sortir des sentiers battus et j'aime bien me lancer dans de nouvelles expériences littéraires.
Tout ça pour dire que mon humble avis sera celui d'une novice et que je m'excuse d'avance pour les éventuelles bêtises que je pourrais écrire.

Mais assez de blabla et entrons maintenant dans le vif du sujet. J'ai reçu le livre ce matin et je l'ai lu en un petit après-midi, donc c'est dire à quel point la lecture est facile et rapide. J'ai découvert par la même occasion que les mangas se lisent de droite à gauche, aussi bien au niveau des pages, que des vignettes et même des bulles. Ce petit détail a son importance et une fois la surprise passée, on s'y habitue très vite, en tout cas ça a été le cas pour moi. 

Commençons par le sujet en lui-même. L'auteur a choisit de traiter là un sujet assez difficile, le suicide. Il est toujours délicat d'aborder ce type de sujet et je me demandais comment il y parviendrait, surtout dans ce format. Eh bien je dois dire que je suis assez surprise et dans le bon sens du terme. L'histoire commence avec un jeune homme qui a tenté plusieurs fois de mettre fin à ses jours. Et nous découvrons avec stupeur que dans cette hypothèse, le Gouvernement japonnais a décidé d'employer une méthode radicale face à ce comportement qui lui coûte de plus en plus cher. Ces personnes sont envoyées sur une île (déserte?) appelée l'île du suicide tandis qu'ils seront rayés de l'état civil japonnais. De cette situation d'une cruauté sans nom va naître la rencontre du personnage principal, Sei, avec d'autres personnes suicidaires, tous parachutés sur cette île sans comprendre ce qui leur arrive. De là, ils devront alors choisir entre faire de leur mort civile une réalité ou se battre...pour vivre. 

Au fil des pages, on s'interroge vraiment sur le but de cette île car nos personnages vont réagir bien différemment face à cette situation. Cette île les poussent dans leur retranchement et l'effet de groupe va aussi jouer dans leur manière d'aborder les choses. Sei nous offre, à travers ses pensées, tout un éventail de questionnements mais qui sonnent incroyablement justes. Certes, il se pose ces questions parce qu'il a fait une tentative de suicide mais sans en arriver là, ce sont des questions qui nous touchent tous. 
J'ai trouvé ses réflexions très intéressantes et c'est un aspect que j'ai beaucoup apprécié. 
A travers ce manga, l'auteur explore les réactions humaines dans ce qu'elles peuvent avoir de plus complexes face à notre conception de la vie et ce qui fait que nous sommes si particuliers face aux autres espèces de la terre. Il montre une certaine lucidité et j'ai apprécié cela. 
Je n'en dirais pas plus sur l'intrigue et pour résumer je ne m'attendais pas à cette richesse de réflexion. Ce fut une excellente surprise.

Passons maintenant à la forme. Les dessins sont réussis, bien que je n'ai pas de point de comparaison avec d'autres mangas. Je suis moins fan du noir et blanc parce que j'aime plutôt les couleurs vives dans les BD, ça m'attire plus. Néanmoins, rien de rébarbatif et cela ne nuit pas à l'histoire. 
Ce que j'ai un peu moins aimé, ce sont les expressions des personnages, trop peu diversifiées à mon goût. On voit beaucoup d'étonnement dans les dessins alors que cela n'est pas toujours justifié. Il m'a manqué un peu plus de nuance dans les expressions de visage des personnages. J'ai aussi eu du mal avec les onomatopées qui ne m'ont pas toujours beaucoup parlé. Il est vrai que j'en ai peu l'habitude mais dans ce manga j'ai été plutôt imperméable aux sons que l'auteur a essayé de faire passer.

Voilà, je crois que j'ai détaillé les points essentiels à mon sens. Pour finir et pour condenser mon ressenti sur cette lecture, je dirais que j'ai apprécié l'histoire et la rapidité de lecture. Je pense même que je me laisserais  tenter par le tome 2, si j'arrive à diminuer ma PAL. Que vous soyez amateur ou non de mangas, je conseille cette lecture à tous ceux que le sujet intéresse parce qu'il est traité d'une manière très surprenante et très juste.


4 commentaires:

  1. Une amie vient de le recevoir aussi dans le cadre de Masse critique et tu m'a bien donnée envie de lui piquer à la première occasion. En tout cas c'est chouette de pouvoir découvrir d'autres horizons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, si elle est d'accord bien sûr :)

      Supprimer
  2. C'est bon, elle me prête dés qu'elle l'a lu. J'avoue que j'ai hâte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça te plaira! Je ne manquerai pas de lire ton avis ;)

      Supprimer