jeudi 4 octobre 2012

Rebecca Kean, tome 3: Potion macabre


Titre original: Rebecca Kean, tome 3: Potion macabre

Auteur: Cassandra O'Donnell
Broché: 479 pages
Editeur: J'ai lu (collection Darklight)
Date de parution: 21 mars 2012
Genre: bit-lit, littérature française

Résumé:
Avoir une fille en pleine crise d'ado quand on a 27 ans, ce n'est déjà pas de la tarte, mais quand votre adorable progéniture est une jeune vampire en pleine poussée hormonale, ça devient carrément insupportable. Comme si je n'avais pas assez à faire avec une bande de potioneuses complètement disjonctées qui sèment la pagaille dans toute la région, et la nouvelle guerre qui se profile lentement mais surement à l'horizon...
Mon avis:

J'avais adoré les deux premiers tomes de cette saga bit-lit que je suis bien contente d'avoir découvert, et je me faisais une joie de retrouver notre chère Rebecca. Mais malgré une lecture très plaisante, j'ai trouvé ce troisième tome un peu en-dessous.

Le début de ce tome s'annonçait pourtant prometteur avec pas mal de petits éléments nouveaux qui promettaient un tome plus que mouvementé. Et puis, on dirait que l'auteur s'est arrêtée en cours de route et a abandonné les différentes amorces faites. Je fais notamment référence au comportement de Leo, d'ailleurs mis en avant dans la quatrième de couverture, qui n'a débouché au final sur rien de concret.

J'ai aussi été un peu déçu par l'absence de certains personnages importants de l'histoire. On se retrouve du coup quasiment en tête-à-tête avec notre héroïne, héroïne que j'apprécie beaucoup mais qui, par moment, m'a bien agacé. 
D'un côté, j'aime son côté "je fonce dans le tas", c'est-à-dire qu'on a l'impression qu'elle n'a peur de rien et elle n'hésite pas à éliminer ceux qu'elle estime dangereux, et ce sans aucun état d'âme. Ça change d'autres héroïnes de bit-lit qui sont trop hésitantes et bien sûr il faut aimer ce côté sans scrupule et personnellement ça ne me gêne pas. 
D'un autre côté, il y a une facette de sa personnalité qui m'exaspère au plus haut point. Je m'explique: madame ne veut pas entendre parler de son statut de compagne de Raphael ou encore de chef de clan mais quand ça l'arrange par contre, elle revendique haut et fort ce qu'elle a déclaré détester juste avant. Même au niveau de ses sentiments pour Raphael, elle est un peu longue à la détente voire totalement aveugle. Bref, on va dire que par moment elle m'a pas mal énervé et beaucoup plus que dans les deux tomes précédents.

Bon, je râle, je râle mais j'ai quand même beaucoup aimé ma lecture. Malgré le nombre de pages, ce tome se dévore une fois de plus et on se laisse complètement embarquer dans l'histoire. C'est toujours aussi bien écrit (l'absence de fautes est plus qu'appréciable par rapport à d'autres romans...) et notre héroïne est toujours aussi intéressante à suivre.

Je dirais que le meilleur moment de cet opus est sa fin avec un évènement qui secoue enfin l'histoire et qui laisse entrevoir (je l'espère) un tome 4 explosif!

En résumé, ce tome 3 est intéressant au niveau de l'intrigue principale et du personnage de Rebecca que l'on découvre encore un peu plus. Néanmoins, il n'apporte pas grand chose sur l'évolution des personnages secondaires (Raphael, Beth, la meute...etc) et pourtant Ô combien indispensables, ce qui m'a profondément manqué. Cette saga reste tout de même une valeur sûre en matière de bit-lit et j'attend avec une grande impatiente le tome 4 qui devrait nous réserver pas mal de surprises.   


Aucun commentaire:

Publier un commentaire